Lettres

Lettres

mardi 14 mars 2017

Beaucoup de punch!

Hello tout le monde,

Je ne vois en avais jamais parlé mais depuis longtemps, j'ai envie de tester un cours de boxe. Je n'avais jamais osé sauter le pas de peur de m'en prendre une bien placée et de perdre une dent (ou avoir le nez cassé, etc). Il y a presque trois mois maintenant j'ai sauté le pas et je me suis inscrite à des cours de boxe thaï, après avoir été enchanté par le cours d'essai.

Pourquoi la thaï (et non la française ou l'anglaise)? Tout simplement parce que je voulais travailler (quand je dis travailler, entendez "taper" parce que même en anglaise les jambes travaillent mais d'une autre façon) les bras et les jambes et que je voulais voir le maximum de coups possibles (coudes et tibias inclus). Non, je ne suis pas violente de base mais la largeur du panel d'enchainement me semble supérieur en thaï.

Concernant les cours en eux-mêmes, pas de surprise, la population est à 95% masculine mais l'ambiance est vraiment au sport, je n'ai pas vu de gros lourd venir draguer une fille, et ça, c'est top.

Le cours est divisé en partie cardio, renforcement musculaire, travail d'enchainement, "combat" avec changement de partenaires toutes les trois minutes ("sparring"), etc. J'ai mis le mot "combat" entre guillemets car ce n'est pas un combat en tant que tel avec un gagnant et un perdant, c'est de l'entraînement, on teste des combinaisons, on travaille la défense mais on ne cherche pas à "éclater" la personne en face.

Honnêtement, là où j'ai eu le plus de mal, c'est le shadow boxing: tu fais comme si tu boxais mais en face de personne. Je me sentais un peu ridicule, surtout quand tu ne sais pas boxer...mais il faut apprendre à dépasser cela, cela fait partie de l'apprentissage et nous aide à progresser.

A chaque fin de cours je suis en nage mais avec le sourire aux lèvres ! Même si c'est dur et très physique, c'est juste génial et me permets de réaliser un rêve d'enfant. Je ne serai jamais Rocky Balboa, je vous disais déjà dans une précédente lettre que j'étais fan, mais j'essaie de donner le max à mon niveau et de progresser.

Ce qui est "marrant" est qu'on m'a proposé directement le lady boxing quand je suis venue m'inscrire (enchainement en musique en tapant sur des sacs) sans même penser que je puisse m'inscrire à un cours de boxe classique. C'est fou quand même...

Seriez-vous tenté par la boxe?

jeudi 23 février 2017

Pratique ou esthétique?

Hello,

Depuis maintenant quelques temps, je n'arrête pas de voir des smoothie bowls que ce soit sur Instagram ou des magazines de recettes. Qu'est-ce qu'un smoothie? Des fruits ou légumes mixés auxquels il est possible d'ajouter un peu de lait ou de yaourt, enfin bref différents éléments , le tout devant juste avoir une texture "onctueuse" (d'où le nom!).

Un smoothie bowl est donc un smoothie que l'on a mis dans un bol et qu'on a recouvert de morceaux de fruits, de graines, de granola, d'amandes, ou autres réjouissances suivant les goûts et les envies du moment.

Alors oui, c'est joli! Mais est-ce vraiment pratique? Et qu'est ce que cela apporte gustativement parlant? Pour ma part, je n'aime pas que mes amandes/granola ou autres soient en contact avec mes fruits mixés, ça les mouille, c'est désagréable. On mange le dessus à la cuillère et ensuite? Peut-on boire le smoothie dans un bol? Je trouve ca très étrange. Personnellement, ça me dérange un peu. Je préfère boire mon smoothie tranquillement dans un verre, et si je veux des fruits, des noix de cajou ou du muesli, je le mange à côté. Pour moi le côté pratique prime mais peut être n'ai-je pas compris comment cela devait se manger/boire.

Et vous, que pensez-vous des smoothie bowls?

lundi 6 février 2017

Deux jours à Rome

Coucou tout le monde!

J'ai eu la chance de partir deux jours à Rome fin janvier. Ce petit break tombait à pic et je voulais vous donner un aperçu de ce court séjour, ce qui pourra peut-être vous donner des idées pour un futur voyage (la Saint-Valentin approchant, cela peut être une idée de cadeau sympa, si on a quelques économies de côté).

Dès notre arrivée le samedi matin, nous sommes allés déposer nos bagages et hop en route pour le Vatican. Nous avions réserver nos billets sur Internet pour le musée et la chapelle Sixtine. Moyennant 4 euros de plus par place, on évite la longue queue. Lorsqu'on est là que deux jours, c'est vraiment utile. En revanche il faut faire attention à bien aller sur le site officiel, sinon le prix du billet en ligne peut vite monter

Honnêtement, je n'ai jamais vu autant de touristes de ma vie entière. C'était vraiment étouffant et pour moi qui est du mal juste dans un supermarché, cela est vite devenu insupportable...A savoir que le musée du Vatican n'est pas dédiée à l'histoire religieuse, c'est un musée "classique" avec différents sujets : Égypte, Renaissance, etc. Bref, nous sommes un peu tous entassé dans les couloirs, ce n'est pas le rêve mais on arrive tout de même à profiter ici ou là de quelques oeuvres. Assez étonnant également: les vendeurs de souvenirs au milieu des salles remplies d'oeuvres...

Cette visite se termine par la chapelle Sixtine. Il y est interdit de prendre des photos pour la préserver. Là aussi, un nombre impressionnant de personnes est amassé mais heureusement, elles étaient respectueuses et un calme relatif (au vu du nombre de personnes) régnait.

En sortant, nous avons cherché où déjeuner. Et là aussi, c'était prenant: tous les vendeurs à la sauvette te mettent les objets dans les mains pour t'obliger à acheter, on se fait alpaguer par tous les restaurants, etc. Honnêtement, la première matinée du séjour a été un peu étouffante mais une fois sorti du Vatican, la masse touristique redevient "normale".

On s'est baladé (en prenant le temps de manger une de leurs fameuses glaces, même en hiver, et de faire un peu de shopping) pour arriver au niveau du Forum Romain. Ici aussi, nous avions réservé le billet Forum Romain/Colline du Palatin/Colisée sur internet. Et là, c'est vraiment l'éblouissement! C'est juste magnifique. En marchant au milieu des ruines, on peut s'imaginer ce que cela pouvait être il y a plusieurs milliers d'années et cela semblait grandiose. Nous sommes montés sur la colline qui donne une vue splendide. Nous souhaitions enchaîner par le Colisée mais il avait déjà fermé. Nous y sommes revenus le lendemain (heureusement, les billets sont valables deux jours) et l'émerveillement a continué. C'est vraiment un saut dans le temps au beau milieu d'une ville moderne. C'est MAGIQUE!

Pendant nos balades, nous avons essayé de passer par des endroits clefs : la Piazza di Spagna, pour laquelle Louis XIV n'y est pas pour rien, la fontaine de Trévi, la Piazza Venezia, etc.

La seconde journée, on a essayé de la faire "cool" histoire de n'être pas totalement cassés en rentrant. Avant d'aller au Colisée, nous sommes passés par la Villa Borghese, un très beau parc municipal qui contient, entre autres, la Villa Médicis (cocorico!). Le soleil était au rendez-vous, c'était vraiment un moment agréable.

Nous avons continué nos promenades vers le Panthéon, la Piazza Minerva, etc. Nous avons quand même réussi à faire un beau tour malgré le peu de temps que nous avions, c'était vraiment sympa. Une collègue m'avait dit "Rome, fin janvier? Quelle drôle d'idée!" Et bien, elle avait tort!

Connaisez-vous cette ville? Avez-vous envie d'y aller?

Une tisane et au lit!

Hello tout le monde,

Aujourd'hui, en me réveillant, je me suis encore dit "promis ce soir je me couche tôt"! C'est étrange, tous les matins, cette phrase me passe par la tête et elle disparait comme par enchantement le soir venu. Et le pire dans tout ça, c'est que nous sommes nombreux à faire la même chose.

J'ai fait un bref recensement des raisons utilisées pour ne pas se coucher tôt, et certaines ont du sens, mais parfois, pour notre bien, il est nécessaire de se faire violence (j'entends par là se forcer un peu, pas se donner des coups de poing, hein!)

Pour ma part, j'utilise souvent:
- j'ai vu les 3/4 du film, ce serait bête de me coucher maintenant,
- je viens de finir la vaisselle/rangement je ne peux pas me mettre au lit tout de suite , je n'aurais pas eu de soirée,
- je devais absolument faire un gâteau/ma seance de sport/prendre des nouvelles d'une copine ce soir, j'ai trop repoussé donc le dodo attendra,
- j'ai pas envie d'être à demain et si je dors maintenant, demain sera là plus vite (oui je sais, c'est tordu comme raisonnement).

Bref, tout cela pour vous dire que malgré la bonne volonté du matin, mes resolutions de 6h30 disparaissent dès que je rentre à la maison le soir. Alors en ce moment j'essaie une technique : me coucher dès que je peux mais avec un PC pour voir UN épisode d'une série. J'entends d'ici les cris outrés: "un écran avant le coucher, c'est ce qu'il y a de pire". Sauf que mon problème n'est pas (plus) l'endormissement, mais le dernier pas vers le lit. Une fois que j'y suis, je m' endors parfois même avant la fin de l'épisode.

Voilà la méthode que j'ai trouvée. Elle n'est pas parfaite, ce n'est pas la meilleure mais elle me convient.

Et vous, quelles sont vos astuces pour dormir plus?

mercredi 1 février 2017

Un air d'adolescence

Bonjour,

Je fais rarement de point "mode" car je ne me considère pas comme une fille fashion, ce qui me convient parfaitement car l'idée de "suivre" quelque chose, la mode ou autre, m'a toujours un peu rebutée.

Cependant, je souhaitais vous parler de mon nouvel accessoire, ou plutôt du retour d'un de mes anciens accessoires fétiches: le sac à dos!

Je l'ai gardé jusqu'à la fin de la fac mais en arrivant dans la vie active, j'ai pris la décision difficile de m'en séparer, pour faire "plus sérieux".

Depuis quelques temps maintenant, les différentes marques de mode ont repris le sac à dos pour le démocratiser, du sportswear au chic, il y en a pour tous les goûts. Je me suis donc laisser (re)tenter.

Un sac à dos a quand même cet aspect pratique qu'aucun sac à main ou à bandoulière ne pourra égaler: on a moins mal au dos, on peut mieux organiser son rangement, nos mains retrouvent leur liberté et souvent on peut y mettre plus de choses. Bref pour moi c'est la combinaison gagnante.

J'ai cherché ici et là pour savoir au charme duquel j'allais succombé et finalement j'ai craqué pour un sac "Accesorize" en soldes. Avec le recul, j'aurais dû le prendre un peu plus petit mais je suis tout de même très contente de mon achat qui me rappelle mon adolescence, sans pour autant me rendre nostalgique.

Que pensez-vous des sacs à dos? En portez-vous au quotidien?

mercredi 25 janvier 2017

Superwoman

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, ce sera plutôt une lettre "humeur". En effet, ces derniers temps, je m'aperçois de les limites et je suis passée par différents stades avant de pouvoir les accepter.

Quand je parle de limites, je vise tout ce que j'aimerais faire vs tout ce qui est possible de faire.

Pendant une semaine normale, je passe 2h par jour dans les transports, 9h par jour au travail, et je dois partager le temps restant entre mon mari, mon petit, mes loisirs, le ménage et le sommeil.

Autant vous dire que chaque début de semaine, j'ai un programme millimétré et que souvent le dimanche je peste de ne pas avoir suivi ce programme. Soit il y a eu des impondérables (enfant malade, dossier urgent, etc) soit la fatigue me rattrape et je me laisse tenter par du repos supplémentaire.

Le problème dans tout ça: la phase de culpabilité! Je n'arrive pas à m'organiser, je n'aurais pas dû prendre cette heure off alors que j'avais prévu de nettoyer telle pièce ou de faire une sortie running.

Et puis j'ai pris du recul: c'est bien de vouloir dépasser ses limites mais c'est encore mieux de s'écouter. Si on est fatigué, il faut prendre le temps de se reposer. Alors même si je suis un peu triste de l'avouer: non je ne suis pas Superwoman. Non je ne peux pas être une sportive émérite, une femme d'intérieur exemplaire, une maman parfaite, une femme toujours au taquet et une professionnelle au top toutes les heures de tous les jours. Je peux seulement faire de mon mieux, et c'est déjà beaucoup.

Et vous, vous est-il déjà arrivé de lâcher prise?

vendredi 6 janvier 2017

Un peu de gaieté dans ce monde

Bonjour à tous,

Après avoir lu "Partir" de Tina Seskis, j'avais envie de quelque chose de plus léger, qui m'aère, me change les idées. Encore une fois, c'est par pur hasard que j'ai choisi "Quand le destin s'emmêle" d'Anna Jansson. J'ai trouvé la couverture jolie et le résumé me promettait une histoire légère.

Ce livre raconte l'histoire d'Angelika, une coiffeuse de la ville de Visby en Suède qui utilise son salon pour réunir les âmes solitaires. Elle-meme veuve depuis sept ans, elle va tomber sous le charme d'un mystérieux inconnu. Tout ce petit monde va être perturbé par un arnaqueur en série qui s'attaque aux habitants de la ville. Comment cela va-t-il se terminer?

En lisant les premiers chapitres, je dois avouer avoir peur que cela ne chavire dès le début dans la mièvrerie. J'ai continué quelque peu et j'ai ensuite été happé par l'histoire et surtout par le personnage principal, une femme de la quarantaine, pleine de bons sentiments et d'optimisme.

C'est exactement ce dont j'avais besoin à ce moment là. A cela se mêle une "enquête" pour retrouver l'arnaqueur", ce qui ajoute un peu d'épices à ce roman très sucrée. Il se lit vite, se mange sans faim, bref un bonbon acidulé qui fait du bien au moral.

Mention spéciale pour les recettes de cuisine à la fin du livre qui font référence à des plats dont on parle dans le roman.

Bref, il ne s'agit pas d'une oeuvre inoubliable mais elle permet de passer un excellent moment et cela, ça n'a pas de prix!

L'auteure (que je ne connaissais pas )est très connue en Suède pour ses romans policiers et il s'agit là de sa première comédie romantique. Je dois dire que c'est réussi!

Et vous, connaissez-vous cette auteure?

lundi 2 janvier 2017

Bonne année! Et résolutions...

Bonjour à tous,

Très belle année 2017! Qu'elle soit remplie de réussites aussi bien professionnelle que personnelles (même si les échecs nous permettent d'apprendre, on préfère quand même les réussites, hein?!) mais aussi et surtout une excellente santé.

Cette année, après avoir sauté cette étape l'année dernière, je m'y recolle: les résolutions du mois de janvier! Voici ma liste 2017:

- Être plus régulière dans ma pratique du sport: j'ai tendance à alterner les périodes de pratique intense puis des périodes de totale glande. Cette année, je m'organise! J'ai programmé de façon récurrente dans mon agenda quatre séances par semaine et compte bien m'y tenir!

- Rire plus! Ça peut paraître bizarre car on ne décide pas de rire d'un coup comme ça. Mais j'ai remarqué que les années passant, les crises de rire se font plus rare. Toujours dans la course, moins de détente, de temps avec des amis, etc. Rire plus signifie en fait plus de temps de qualité!

- Penser positivement: j'ai déjà fait un long chemin sur ce point mais je n'ai pas encore atteint mon but. C'est une gymnastique, plus on s'y entraine et plus ça devient simple. Cette année, je la pratiquerai encore plus.

- Equilibrer les obligations et les envies: il est assez facile de se laisser manger par ses obligations: le travail, le ménage, les courses, la cuisine, le médecin, le banquier ,etc. Et au bout de 24h, je n'ai parfois rien fait qui me faisait envie. Alors promis cette année je prends du temps pour moi! Pour glander sous une couette devant une bonne série , de téléphoner à une copine, de ma faire une manucure, enfin bref des choses qui me plaisent!

- Danser: là aussi, on peut trouver cette résolution étrange mais j'ai remarqué qu'à chaque fois que je danse, je retrouve la banane! La musique, l'énergie, etc m'entraine dans une spirale positive. Cette année, je danse!

- Faire évoluer mon poste ou en changer: comme beaucoup d'entre nous, je passe la majorité de ma journée au travail. Et il n'est pour moi inconcevable d'y aller à reculons. Après cinq années à mon poste actuel, j'ai envie d'autre chose. Alors il faut que je me bouge le popotin que ce soit pour apporter du renouveau à mon poste actuel ou pour en changer. Affaire à suivre...

- Profiter plus des moments en famille car souvent les discussions se transforment en un échange d'informations utiles sur la liste des courses, le caca du petit et les moments à trois en sprint pour être prêts à l'heure pour la crèche, le travail, le bain, le coucher. Enfin bref, cette année je me recentre sur les moments importants en famille avec de la vraie communication et des moments hors du temps avec bébé.

- Être plus spontanée. Et oui, quand on jongle avec tout ce que nous devons faire, il reste peu de temps pour la spontanéité et c'est bien dommage. Je ne sais pas trop comment je vais pouvoir améliorer ce point dans les faits mais je suis sûre qu'en me creusant en peu la tête, il doit y avoir quelque chose à faire. Je ne dis pas que je vais me lancer du jour au lendemain dans un tour du monde mais je vais essayer de lâcher un peu la bride (l'autocensure, il n'y a rien de pire).

- Être plus détendue et je pense que cela rejoins la résolution précédente. J'arriverai à être plus spontanée uniquement quand j'apprendrai à me détendre. J'ai essayé la méditation mais je n'arrive pas vraiment à me tenir à une pratique régulière. Cette année, je retente de façon plus sérieuse (ou si vous avez d'autres idées , je suis preneuse).

Et vous, quelles sont vos résolutions 2017?