Lettres

Lettres

mercredi 2 mars 2016

Une histoire d'organisation

Bonjour à tous,

Aujourd'hui je souhaitais aborder le sujet de l'organisation. Cela peut paraître être un sujet un peu tristoune mais complètement nécessaire lorsqu'on souhaite garder des activités qu'on aime tout en respectant ses obligations.

Et oui, la vie est pleine de changements et parfois une modification dans notre mode de vie (un nouveau travail, un enfant, etc) peut totalement chambouler notre emploi du temps et nous laisser croire que nous n'avons plus le temps pour nos passions.

Cependant, je crois fortement que si on prend ce temps, le bonheur que cela nous procurera nous permettra d'être plus efficaces dans les autres domaines. Comment prendre ce temps lorsqu'on a l'impression de ne pas sortir la tête de l'eau? Et bien tout est une question d'organisation !


Je ne prétends pas détenir les clefs de la vérité mais voici ma méthode: je prévois ! Tout d'abord j'identifie les événements incontournables : aller au travail, chez le médecin, etc. Par la suite, en fonction de ces éléments j'ajoute ce que j'aimerais faire. Par exemple si je sais que j'aurai deux vraies heures pour déjeuner, je peux programmer un petit run. Mais l'important c'est aussi de se créer du temps pour soi. Pas de vraie pauses dej, pas de temps après le boulot, et bien j'organise des choses très tôt le matin. Alors oui, ça fait mal quand le réveil sonne à 6h du matin mais entre rêver sa vie et vivre ses rêves, le choix est vite fait ! Quel plaisir après coup d'avoir pris ce temps pour soi pour peindre, écrire, faire du sport, ou autre en suivant ses envies. On ne subit plus sa vie, on la choisit, et ça, ça n'a pas de prix. Faire des choses qu'on aime apporte un bienfait si fort qu'il mérite bien un peu d'organisation. Et la règle d'or c'est de s'y tenir sans se dire "ah bah c'est juste pour faire telle activité, je ferais bien de remplacer cela par du ménage". Car oui, la maison sera plus propre mais on se sentira frustré.

Dans mon planning, j'essaie de toujours laisser quelques instants vides pour pouvoir contrer les imprévus. Cependant lorsqu'on ne peut rien y faire et que notre emploi du temps est totalement chamboulé (à cause d'une grippe ou autre impondérable), on ne se blâme pas! Si on a fait tout ce qu'on a pu pour que ça rentre dans les clous et que ce n'est pas possible, on l'accepte et on passe à autre chose.

Voilà comment je m'organise. Et vous, comment faites-vous pour faire cohabiter obligations et passions?