Lettres

Lettres

mardi 21 octobre 2014

Katherine Pancol, l'art de romancer nos vies

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, j'ai choisi de vous parler de Katherine Pancol. Beaucoup d'entre nous connaissent une partie de son oeuvre soit parce qu'ils ont lu les livres, soit parce qu'ils ont vu le film "Les yeux jaunes des crocodiles" avec au casting, entre autres, Patrick Bruel, Emmanuelle Béart et Julie Depardieu. Si j'ai envie de parler d'elle, c'est parce que ses romans placent des gens "normaux" en tête d'affiche. Avec elle, le héros n'est pas doté d'un courage extraordinaire, il ne recherche pas l'aventure à tout prix. Non, ses héros se contentent de vivre et de réagir aux tours (bons et mauvais) que la vie leur réserve. Ils ont peur, ils sont parfois lâches, ils hésitent, sont peu sûrs d'eux, ont besoin de leurs amis et de leur famille pour les soutenir, etc. Bref, ils sont humains !

J'aime beaucoup lire des livres d'aventures, qui me transportent mais j'ai aussi envie de lire des romans où j'ai vraiment l'impression que cela pourrait m'arriver.  Dans la vie, je ne porte pas d'armes, je ne suis pas non plus une espionne, je ne vis pas au Moyen-Âge ou au XVIème siècle. Alors oui, j'apprécie d'entendre les histoires d'une bande d'amis qui a grandi ensemble et dont les membres ont évolué différemment ("Encore une danse") ou  de jeunes filles qui cherchent à s'épanouir en quittant leur province ("Scarlett, si possible"). Bien évidemment, le tout est saupoudré d'éléments romanesques mais au moins nous pouvons tous en être les héros.


Les livres de cet auteur que je préfère sont ceux de la première trilogie qu'elle a écrite ("Les yeux jaunes de crocodiles", "La valse lente des tortues", "Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"). J'ai également retrouvé avec plaisir les protagonistes de ces romans dans sa deuxième trilogie, "Muchachas" même si j'ai moins été prise par l'histoire (il me reste le dernier à lire d'ailleurs).

Quel genre de livres aimez-vous? Que pensez de l'oeuvre de Katherine Pancol ?

mercredi 15 octobre 2014

Le fly-yoga: faire du sport en planant!

Bonjour à tous,

Dernièrement,  j'ai essayé le fly-yoga: une amie était tentée et elle m'a proposé de partager ce moment avec elle. Du yoga dans les airs, ça m'a tout de suite tentée!

Un dimanche en fin de matinée, nous ne sommes donc dirigées vers le neuvième arrondissement de Paris pour participer à un cours d'initiation à cette activité.  Nous étions huit élèves, détail important car la prof peut ainsi passer d'un élève à l'autre pendant le cours. Niveau équipement fourni, nous avons utilisé un tapis de yoga et une sorte de hamac, un grand morceau de tissu accroché au plafond. Je n'ai pas eu le réflexe de prendre de photos mais vous en trouverez sur leur site, elles sont conformes à ce que j'ai pu voir sur place.

La prof est très sympa et super dynamique, Florie Ravinet, elle arrive à nous mettre en confiance même dans les moments les plus délicats, par exemple lorsqu'on doit se mettre debout sur le "hamac" ou lorsque nous devons nous accrocher la tête à l'envers. J'ai pu voir sur leur site internet qu'elle est a créatrice du concept, je dis "Bravo!"

Concernant l'activité en elle-même, elle reste quand même très différente du yoga même si certaines positions sont reprises: l'ambiance y est beaucoup plus dynamique/rapide, la partie "spirituelle" est également moins présente mais tout de même existante (le mantra "om" et quelques minutes de relaxation font partie de la séance), j'ai d'ailleurs apprécié ce deuxième point . Au niveau du ressenti, je suis un peu mitigée: on est en effet excité /flippé au moment où aucune partie de notre corps ne touche le sol et cela est bien mais je pense que cet effet est lié à l'aspect découverte. Si je faisais un deuxième cours, je ne suis pas sûre d'avoir le même ressenti. Concernant les exercices réalisés, cela ne m'a pas vraiment challengé: aucune douleur ni courbature pendant ou après la séance mais il est vrai qu' s'agissait d'un cours d'initiation.

Au niveau du prix, cela est un peu cher, le cours d'une heure est à 26 euros.

Si vous le pouvez, je vous conseille néanmoins d'essayer, c'est ludique et l'ambiance y est très sympa.

Seriez-vous tenté par une séance de fly-yoga?

mardi 7 octobre 2014

Ma première course de 10 km

Bonjour à tous,

Ce week-end j'ai effectué une course de 10 km, gros défi pour moi car je n'avais jamais couru cette distance, même en entraînement et qu'en plus cette course se déroulait à peine deux semaines après ma première course.

Niveau entraînement,  ça a été un peu la cata, car après ma première course j'ai eu des courbatures pendant plusieurs jours et que j'ai de plus eu des obligations personnelles qui m'ont pris énormément de temps. Je suis donc arrivée un peu en me disant que mon temps serait pas top mais qu'au moins, je me devais de finir la course. Autre coup dur, mon GPS ne fonctionnait plus donc j'ai un peu couru à l'aveugle sans connaître ni ma distance, ni ma vitesse.

Concernant la course à proprement parler, il s'agissait de la course de ma ville, loin du grand truc qu'était la parisienne.  Cela implique donc des points positifs et négatifs.
Pour les négatifs, au niveau du parcours lui-même, il s'agissait de deux boucles de 5 km donc une fois la première réalisée, c'était un peu lassant. Il n'y avait bien évidemment aucune animation sur le parcours. Au niveau de la fin de course,  les boissons et aliments étaient disposés sur une table, il fallait donc jouer des coudes pour obtenir un verre d'eau... Les médailles étaient réservés aux trois meilleurs et non à tous les participants.  Heureusement,  en tant que femme, j'ai tout de même eu droit à une rose rouge!
Pour les points positifs:  le tarif, qui était très abordable, et la ponctualité ! Nous sommes tous partis à 10h, pas besoin de vagues au vu du nombres de participants et ça c'était top! Pour ceux qui voulaient des consignes étaient également à disposition.

Concernant le niveau de la course,  je dois avouer que j'étais super étonnée du niveau qui m'a paru super haut! Autant après la parisienne je la prenais pour Usain Bolt (à peu de choses près ), autant là, je n'en menais pas large. Tout le monde m'a doublée même un petit papy qui devait facilement avoir 85 ans! Je pensais vraiment faire j'ai temps minable. En arrivant au ravitaillement,  à un peu moins de 5km, j'ai donc été très surprise de voir que j'étais sous la demi-heure. J'en ai profité pour boire un verre d'eau. Erreur ultime! L'eau est passée du mauvais côté et je me suis étouffée !

Au une bonne quinte de toux, je repars.  Les bénévoles qui bloquaient les rues étaient sympas et nous encourageaient.  D'autant plus qu'ils me voyaient en pleine souffrance et au bout de la file. Tout du long, je me suis quand même demandée pourquoi je m'infligeais cela!

Apres les minutes les plus longues de ma vie, enfin je vois le bout, une flèche sur le sol avec écrit "Arrivée " afin de nous indiquer le dernier tournant.  Mais que nenni ! J'arrive dans un stade où il me reste encore 300 mètres à courir. Je n'en pouvais plus. Heureusement lors de la dernière ligne droite, j'ai vu mon mari au bout qui m'attendait avec un verre d'eau: lui aussi a fait la course et a fini avant moi. Ça m'a boostée et là,  j'ai donné tout ce qui me restait. 

Suite à un run, normalement je marche le temps que mon cœur se calme, là ne pouvais même plus,  je me suis allongée par terre. Résultat de la course:  j'ai fini en moins d'une heure! J'étais parmi les plus lentes et j'ai tout de même fait un score honorable.  Fière de mon résultat et surtout heureuse d'avoir partagé cela avec mon mari, c'était vraiment sympa comme expérience.  A refaire ! Et c'est toujours les sentiments de fin de course qui me rappelle pourquoi je m'inflige cela!

Et vous, avez-vous participé à des courses dernièrement ?

mercredi 1 octobre 2014

J'ai testé Bioburger

Bonjour à tous,

L'autre jour, j'ai eu l'occasion d'aller manger chez Bioburger,  non pas que je sois devenue une adepte inconditionnelle du bio, il s'agissait d'un total hasard. Curieuse, je me demandais ce que cela pouvait donner, j'ai donc testé la formule Cheeseburger végétarien. La bonne nouvelle est que lorsqu'on prend une version végétarienne d'un menu, nous avons droit à une ristourne de 50 centimes.  Dis comme ça, cela semble relever du détail mais je trouve ça important car de façon classique, les restos ajoutent un supplément pour chaque élément en plus mais gardent le même prix lorsqu'on retire des ingrédients ! Au moins chez Bioburger,  la logique est la même à la hausse et à la baisse.

Au niveau du goût,  le burger était correct mais ne tenait pas bien: à peine pris dans les mains, il s'est effondré! En revanche, les frites étaient molles et trop huileuses. La prochaine fois, je tenterai la salade en accompagnement. Quant au Cola bio, il est effectivement meilleur pour la santé au regard de la composition mais le goût du Coca reste inimitable. Pas de version light disponible,  certainement pour éviter l'aspartame, ce qui n'est pas une mauvaise chose lorsqu'on s'interroge sur les effets probables de cette substance.

Cola bio
Pour conclure, je dis "Bioburger pourquoi pas mais en version salade". Bien évidemment,  les goûts et les couleurs ne se discutent pas, certains adoreront et d'autres détesteront.

Et vous, avez-vous testé les burgers bios ?