Lettres

Lettres

lundi 22 septembre 2014

Ma première course officielle!

Bonjour à tous,

Et oui, ça y est je l'ai faite! Ma première course officielle est derrière mois et franchement j'ai adoré ! Enfin pas tout, mais la terminer et en un temps honorable, ça c'était génial !

Reprenons du début:  il y a quelques mois, incitée par mes copines, je me suis inscrite à une course féminine de 6.7 km: La Parisienne. Beaucoup de personnes autour de moi me disaient que ce n'était rien, que je n'avais même pas besoin de m'entraîner, etc. Sauf que je partais de loin, très loin et qu'à mon niveau un 6.7 km représentait la même chose qu'un marathon pour un sportif: une vraie épreuve!

Avant de commencer l'entraînement, je visais un temps de 30 minutes. Après quelques entraînements,  j'ai reculé cet objectif à 45 minutes, et ça, c'était en comptant sur des progrès exponentiels ! Je me suis entraînée relativement sérieusement avec néanmoins des périodes plus calmes. J'ai rencontré différents types de problèmes mais je n'ai pas lâché !

Le jour J est enfin arrivé, l'ambiance au village était folle et plein d'activités étaient proposées.  Mais le gros point noir a été l'attente avant le départ ! 2 heures, debout! Les cuisses en prennent un coup avant même de commencer.  Heureusement que j'étais avec mes copines, sinon ça aurait été vraiment horrible. 

Après cette longue attente, mon tour arrive enfin,  j'y vais je donne tout! Un ravitaillement un prévu au troisième kilomètre. Des morceaux de banane sont distribués, l'idée est bonne sauf quand les participantes jettent les peaux par terre... Heureusement, j'ai pu les éviter !

La fatigue commence à se faire sentir mais je ne veux pas ralentir. Au sixième kilomètre, je me dis, "allez un sprint jusqu'à la fin!". Mauvaise idée...j'ai tenu 50 mètres et j'ai dû ralentir, mon cœur s'emballait ! A la fin de la course, j'étais super fière: non seulement je l'avais finie mais en plus j'ai fait un temps vraiment meilleur que les 45 minutes ciblées. Pour couronner le tout, La Parisienne apporte un soutien financier à la Fondation pour la Recherche Médicale, alors en plus de me faire plaisir,  j'ai pu indirectement aider. Double satisfaction ! Je me suis baladée toute fiérote avec ma médaille toute la matinée.

Une course officielle,  je recommencerai c'est sûr mais je pense que je viserai des courses moins populaires, à plus petite échelle car les deux heures d'attente, c'était horrible ! Même si au final mon souvenir reste toute de même positif.

Avez-vous déjà participé à une course officielle ? Cela vous tenterait?

lundi 15 septembre 2014

J'aime...

Bonjour à tous,

En ce moment l'ambiance est assez morose autour de moi, j'ai l'impression que la rentrée n'a réjoui personne. Mais je  veux rester positive, je veux savourer chaque petit instant qui fait le bonheur. Alors, aujourd'hui, j'ai décidé de faire une liste (non exhaustive ) des choses que j'aime et qui rendent ma vie plus belle.

J'aime: 
- papoter avec mes copines en mangeant japonais,
- me sentir vidée après une séance de running,
- me réveiller le matin, me rendre compte qu'on est samedi et traîner encore un peu,
- me réveiller 15 minutes plus tôt en semaine pour boire tranquillement mon café devant la télé, 
- faire des dîners de famille,
- que tout le monde vienne me raconter ses histoires personnelles,  y compris les gens que je connais à peine (je dois avoir une bonne tête ),
- faire du cocooning avec mon chéri,
- m'asseoir sur un banc dans un parc et fermer les yeux,
- découvrir de nouveaux pays, de nouvelles cultures,

Uluru

- lire des tonnes de bouquins qui me permettent soit de m'évader, soit de m'interroger,
- tester de nouvelles activités (du saut en parachute au tricot ),
- regarder plusieurs épisodes de suite de mes séries préférées
- les manucures,
- le chocolat,
- finir ce que j'ai commencé, 
- me dépasser, 
- continuer à être surprise par les comportements humains, 
- écouter le bruit des vagues,


La mer...et la piscine :-)
- qu'aujourd'hui soit le premier jour du reste de ma vie.

Toutes ces petites choses, et d'autres, font mon bonheur. Bien-sûr, ma vie n'est pas parfaite, mais je garde le bon et j'essaie de changer le reste. Il paraît que ce qui importe est le voyage et non la destination, non?

Et vous, qu'est-ce qui fait votre bonheur ?

mardi 2 septembre 2014

De l'utilité du cardiofréquencemètre

Bonjour à tous,

En ce moment, je prépare ma première course officielle, moi qui durant mes années étudiantes étais toujours celle qui se cachait durant les cours d'EPS. Allez comprendre pourquoi, en prenant de l'âge j'ai eu envie de m'y mettre. Peut-être pour me prouver que je pouvais le faire et que le temps n'avait pas d'emprise sur moi, ou tout simplement pour être fière d'un défi relevé,...je ne connais pas vraiment la raison mais en tout cas, ma première course arrive à grands pas.

J'en ai parlé à une personne habituée des courses et elle m'a conseillé un programme d'entraînement nécessitant de suivre sa fréquence cardiaque. Ni une, ni deux, j'ai fait un petit tour chez Décathlon et j'ai trouvé mon bonheur: le Geonaute 310, à 31.95 €. Étant débutante, je n'ai pas voulu investir dans l'appareil dernier cri qui aurait coûté un bras mais je voulais tout de même un appareil insensible aux interférences des autres appareils alentour, donc je pense avoir fait le bon choix: le mode de transmission codé de ce modèle m'assure qu'il fonctionnera correctement même en présence de téléphones, d'autres cardiomètres, etc.

Je l'ai donc testé ce week-end et ce que j'en ai appris m'a laissé bouche bée: l'entraînement prévoyait une demi-heure de course d'échauffement suivie de trois sessions de 6 minutes entre 80%-85% ma fréquence cardiaque maximale ("FCM" qui se calcule grosso modo en faisant 220 - son  âge ). Seulement, dès les premières minutes de course de type "échauffement", je me suis aperçue que j'étais déjà à 95% de ma "FCM"! Pour arriver à rester en dessous de 85%, je devais réduire ma vitesse habituelle d'environ 1.5km/h. Effectivement j'ai pu tenir plus longtemps et en étant beaucoup moins fatiguée mais quelle frustration!

Geonaute 310 -La montre permettant de suivre ses performances

En regardant sur internet, j'ai pu comprendre que c'est un problème de respiration: je n'expirerais pas assez pour vider tout le dioxyde de carbone de mes poumons et du coup, il n'y aurait plus de place pour l'oxygène... est-ce vraiment cela? Je ne sais pas, je vais essayer d'apprendre à mieux respirer mais ça ne m'a pas l'air aisé? Comment peut-on apprendre quelque chose qui est censé venir naturellement ?

Le cardiofréquencemètre et la montre associée

En tout cas, l'utilisation de cet appareil a été très utile pour moi car je me suis aperçue que je me fatiguais beaucoup trop en courant et qu'il fallait vraiment que je modifie mon mode de fonctionnement.

Avez-vous rencontré ce genre de problème en pratiquant un sport? Comment avez-vous pu y remédier ?