Lettres

Lettres

lundi 29 décembre 2014

2015!

Bonjour à tous,

Normalement à cette période de l'année, j'essaie d'éviter de faire une liste de résolutions car je crains toujours qu'elle m'apporte plus de frustrations que de satisfaction. Si en fin d'année on s'aperçoit que la plupart des éléments de la liste n'est pas réalisé, on se retrouve un peu déçue, on se demande pourquoi on a foiré, qu'est-ce qu'on aurait dû mieux faire

Cependant, cette fois-ci je n'ai pas résisté à la tentation à si peu de temps de la nouvelle année. Je me dis que comme cette année, je vais tout suivre à le lettre, mes résolutions 2015 ne m'apporteront que des satisfactions!  J'ai fait une liste courte et sans trop de détails histoire d'avoir une marge de manœuvre sur la façon de procéder

J'ai réalisé cette liste en mode "illustration d'un enfant d'école maternelle", lol!

Très bonne année à tous!! Et vous, quelles sont vos résolutions pour 2015?


Avoir le plus souvent possible de pensées positives, en particulier le matin, avant de commencer la journée afin de mettre un peu de pep's aux heures qui vont suivre.
Être reconnaissante pour ce que j'ai déjà et ne rien prendre pour acquis: rentrer parfois le soir et trouver le dîner prêt est un bonheur du quotidien par exemple.

Augmenter la fréquence de ma pratique sportive. Même si elle s'est bien améliorée cette année, je pense que je peux faire encore mieux. Et bien évidemment, prendre beaucoup plus de temps pour les étirements, afin d'éviter les blessures.

Aussi et surtout, se rappeler que la vie est un jeu: ne pas se prendre la tête,  stresser, angoisser pour rien. Et pour citer Bernard le Bovier de Fontenelle: "Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant".

vendredi 26 décembre 2014

Filles de Shangai, le dépaysement comme je l'aime

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je voulais vous parler d'un livre qui m'a été prêté et que j'ai beaucoup aimé: il s'agit de "Filles de Shangai" de Lisa Lee. 

Je l'ai aimé pour différentes raisons: tout d'abord le contenu historique, Le roman commence au milieu des années 30, et raconte la vie de deux sœurs chinoises d'origine bourgeoise qui vont voir peu à peu leur destin basculer du fait de différents facteurs dont la guerre entre le Japon et la Chine, puis plus globalement de la deuxième guerre mondiale, Au début du livre, l'auteur égrène dans son histoire des explications sur les différentes classes sociales en Chine, et la perception qu'a eu le peuple du conflit sino-japonais ainsi que les difficultés à sortir du pays pour fuir la guerre.

Au-delà du côté historique, c'est aussi et surtout l'histoire de deux sœurs chinoises ayant grandi à Shangai et qui ont chacune une vision différente du monde, deux sœurs qui s'aiment mais qui se jalousent. On peut les suivre durant une vingtaine et voir leur évolution durant les différents événements qu'elle doivent affronter: le poids de la tradition chinoise, la fuite du pays, l'arrivée dans un pays étranger, les difficulté d'intégration, la volonté d'être acceptées dans un nouveau pays tout en voulant préserver les coutumes chinoises, etc.

Ce qui est aussi intéressant, c'est que ce livre met en relief les conséquences de l'éducation sur une personne. Il s'agit de deux sœurs qui devraient a priori avoir eu la même éducation. Cependant, le fait que les parents soulignent souvent telle qualité ou tel défaut d'un de leur enfant a une conséquence sur toute la fratrie, l'un se sentant plus lésé par rapport à l'autre, créant ainsi des croyances auto-réalisatrices. Par exemple, un enfant à qui on dit qu'il est beau à longueur de temps va de fait se trouver beau mais pourra aussi penser qu'il n'est que beau mais pas du tout intelligent contrairement à son frère/sœur à qui ont répète qu'il est le plus vif d'esprit, mais qui pourra se sentir pas à la hauteur physiquement parlant.

Ce livre m'a vraiment dépaysé, j'ai voyagé en Chine et dans le quartier chinois de Los Angeles. J'ai également beaucoup appris sur les traditions chinoises. L'histoire de ces deux sœurs est touchantes: aucune des deux n'a été épargnée par la vie et le mélange des sentiments qu'elles ressentent l'une pour l'autre est assez fascinant. Si vous avez envie de vous évader en restant chez vous, courez l'acheter!

Et vous, quel est le dernier livre qui vous a fait vous évader?


dimanche 21 décembre 2014

Born to be wild: le parc zoologique de Paris

Bonjour à tous,

Le week-end dernier,  je suis allée faire un tour au parc zoologique de Paris, j'y pensais depuis cet été.

A la base, je ne suis vraiment pas fan des zoos: voir tous ces animaux enfermés dans des cages alors que, dans leur milieu naturel, ils courent des kilomètres, ça me fait de la peine. Alors oui, je sais, ça permet aussi de préserver certaines espèces en voie de disparition ou de garder en vie des animaux qui ne pourraient pas survivre dans leur milieu naturel, etc. Mais tout de même, j'ai tendance à m'imaginer à leur place, et je pense que je ferais exprès de tourner le dos aux visiteurs.

J'y suis toute de même allée et je suis assez mitigée. L'avantage d'y aller à cette période de l'année est que j'étais  TRANQUILLE:  pas besoin de faire la queue trois heures, de se battre devant les vitres pour voir un serpent ou une grenouille, etc. Le problème, qui n'est pas lié à l'hiver, est que le rapport entre le prix (22 €) et la visite n'est pas top. Cela avait été dit à la réouverture, mais à l'époque, tous les animaux n'étaient pas encore visibles. Là, ils y étaient quasi tous mais j'ai eu le même sentiment.


Effectivement, on voit des vautours, des pumas, des lions, des serpents, des girafes, des serpents, etc mais le tour se finit, sans se presser en 1h30. Il n'y a pas tant que ça à voir et j'ai trouvé cela dommage. Cela nous a quand même permis de passer un bon moment mais le prix est à mon sens trop élevé pour la prestation. Il est certain que s'occuper des animaux est coûteux mais pour le visiteur qui veut passer une bonne après-midi de découverte, c'est décevant.

Aimez-vous les zoos? Avez-vous déjà été au zoo de Paris?

mercredi 10 décembre 2014

Les Bacchantes: la Parisienne version cancer masculin...ou pas!

Bonjour à tous,

Il y a déjà un mois, j'ai participé à une course pour une bonne cause:  la lutte contre le cancer de la prostate. Il s'agit d'une course de 8 km au départ de la Porte Dauphine à Paris passant par le Bois de Boulogne. A priori, une bonne idée...

Je dis a priori car assez rapidement je me suis aperçue de quelques couacs organisationnels: 

- Les toilettes: 2 toilettes pour le nombre total de participants qui était de plus de 2 000, soit une queue énorme avant le départ, de fait j'ai commencé la course avec une grosse envie! 

- Le chrono: il n'existe qu'un seul chrono, i.e. la puce ne déclenche pas un chrono personnel au passage de la ligne de départ,  le compte se fait à partir du départ global, c'est-à-dire que lorsqu'on est au bout de la masse des participants, on perd facilement 4 minutes, si ce n'est plus. Sur un 8 km, c'est énorme !

- Le parcours: le cadre est très beau, certes, mais les passages étaient trop étroits pour tout le monde. Le résultat a été qu'on a dû marcher pendant quelques minutes, puis pour ma part, continuer la course sur le talus qui séparait deux sentiers plats et qui n'était pas fait pour ça. Grosse erreur de ma part,  j'aurais dû rester sur les parties plates quitte à perdre quelques minutes car du coup je me suis blessée au genoux avec interdiction de faire du sport pendant un mois un demi.

- le ravitaillement de fin de course: c'était la guerre, je n'ai jamais vu ça ! Impossible d'avoir ne serait-ce qu'un verre d'eau! J'ai dû attendre de me poser dans un café alentour pour pouvoir m'hydrater...


Conclusion: cette course est une belle initiative pour une cause qui en vaut la peine mais malheureusement,  l'organisation n'a pas tenu compte de son succès croissant (nombre de participants plus élevés que les années précédentes ). Un peu déçue de mon expérience sportive mais heureuse d'avoir couru pour cette course.

Et vous, avez-vous vécu des courses qui vous ont marqué (positivement ou négativement) ?


samedi 6 décembre 2014

Halloween, Noël: les courtes journées sont les plus belles!

Bonjour à tous,

Lorsque les journées raccourcissent et que le froid se fait de plus en plus présent, pas question de se morfondre, les fêtes sont là! 

Je voulais commencer par vous parler d'une fête qui s'est déroulée il y a plus d'un mois: Halloween. Pour moi, cette fête est une bonne raison de s’amuser, même s’il n’y a pas forcément besoin de raison pour passer du bon temps. Autour de moi, elle suscite pas mal de réactions de rejet parfois pour des raisons que je comprends et respecte (raisons religieuses) mais la plupart du  temps pour des raisons qui me paraissent étranges.


En effet, la raison principale qui m’est donnée pour rejeter cette fête est son origine géographique : « C’est une fête américaine, ça n’a rien à voir avec notre culture, pourquoi veux-tu qu’on fête Halloween ?! ». Je dois bien avouer que ce genre de remarques me laissent un peu perplexe. Si des choses sont agréables, les rejeter simplement parce qu’elles viennent d’ailleurs m’apparaît un peu dur. Je ne suis ni américaine, ni irlandaise mais je considère les fêtes telles qu’Halloween ou la Saint-Patrick simplement comme des raisons (des « excuses ») pour s’amuser. Attention je ne dis pas que nous devons oublier notre culture, mais je ne vois pas de raisons de rejeter celle des autres si on la trouve agréable. La plupart d’entre nous mange des pizzas, des hamburgers ou des curry alors que ces plats ne sont pas d’origine française. Rares sont ceux qui diraient « pourquoi veux-tu que je mange une pizza, je ne suis pas italien ? ». Bien évidemment nous sommes tous libres de nos actes et de nos pensées, mais je pense que se priver d’un moment agréable pour un motif « d’origine culturelle » est un peu dommage.

Une année, à Londres, j’avais effectué la visite « Jack the Ripper » (Jack l’Eventreur), qui nous faisait visiter la ville, sur les traces du criminel, frisson assuré. Tout au long de l'année, le Manoir de Paris est bien aussi pour s'amuser à se faire peur: je l’avais visité à l’occasion de la sortie du film, « Abraham Lincoln contre les vampires » et je dois avouer que je n’avais pas été rassurée. Les acteurs présents ne vous touchent jamais mais ils s’approchent EXTRÊMEMENT près ce qui est un peu stressant. Si vous n’avez jamais essayé, je vous le conseille. L’entrée n’est pas donnée (25 € pour les adultes) mais pour une occasion particulière, cela peut être sympa.

Autre fête dont je voulais parler, vous l'imaginez bien, il s'agit de Noël! J'adore cette ambiance lors du mois de décembre: outre les cadeaux, qui font bien sûr plaisir, c'est vraiment l'esprit, le feeling qui se dégage que j'adore. Chacun veut réunir sa famille, faire plaisir et même parfois être plus gentil que d'habitude. Les différentes chaînes de télévision rivalisent de téléfilms kitchs que j'adore regarder sous mon plaid avec un bon thé ou café. Même au travail, l'ambiance est plus détendu, tout le monde oublie les querelles de l'année pour effectuer le déjeuner de Noël dans la meilleure ambiance possible. Si seulement tout le monde pouvait rester de cette humeur tout au long de l'année!


 Je ne vous parlerai pas tout de suite du réveillon de fin d'année, je commence toujours à y réfléchir vers le 20 décembre.

Et vous, que préférez-vous pendant les fêtes de fin d'année?

mardi 21 octobre 2014

Katherine Pancol, l'art de romancer nos vies

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, j'ai choisi de vous parler de Katherine Pancol. Beaucoup d'entre nous connaissent une partie de son oeuvre soit parce qu'ils ont lu les livres, soit parce qu'ils ont vu le film "Les yeux jaunes des crocodiles" avec au casting, entre autres, Patrick Bruel, Emmanuelle Béart et Julie Depardieu. Si j'ai envie de parler d'elle, c'est parce que ses romans placent des gens "normaux" en tête d'affiche. Avec elle, le héros n'est pas doté d'un courage extraordinaire, il ne recherche pas l'aventure à tout prix. Non, ses héros se contentent de vivre et de réagir aux tours (bons et mauvais) que la vie leur réserve. Ils ont peur, ils sont parfois lâches, ils hésitent, sont peu sûrs d'eux, ont besoin de leurs amis et de leur famille pour les soutenir, etc. Bref, ils sont humains !

J'aime beaucoup lire des livres d'aventures, qui me transportent mais j'ai aussi envie de lire des romans où j'ai vraiment l'impression que cela pourrait m'arriver.  Dans la vie, je ne porte pas d'armes, je ne suis pas non plus une espionne, je ne vis pas au Moyen-Âge ou au XVIème siècle. Alors oui, j'apprécie d'entendre les histoires d'une bande d'amis qui a grandi ensemble et dont les membres ont évolué différemment ("Encore une danse") ou  de jeunes filles qui cherchent à s'épanouir en quittant leur province ("Scarlett, si possible"). Bien évidemment, le tout est saupoudré d'éléments romanesques mais au moins nous pouvons tous en être les héros.


Les livres de cet auteur que je préfère sont ceux de la première trilogie qu'elle a écrite ("Les yeux jaunes de crocodiles", "La valse lente des tortues", "Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi"). J'ai également retrouvé avec plaisir les protagonistes de ces romans dans sa deuxième trilogie, "Muchachas" même si j'ai moins été prise par l'histoire (il me reste le dernier à lire d'ailleurs).

Quel genre de livres aimez-vous? Que pensez de l'oeuvre de Katherine Pancol ?

mercredi 15 octobre 2014

Le fly-yoga: faire du sport en planant!

Bonjour à tous,

Dernièrement,  j'ai essayé le fly-yoga: une amie était tentée et elle m'a proposé de partager ce moment avec elle. Du yoga dans les airs, ça m'a tout de suite tentée!

Un dimanche en fin de matinée, nous ne sommes donc dirigées vers le neuvième arrondissement de Paris pour participer à un cours d'initiation à cette activité.  Nous étions huit élèves, détail important car la prof peut ainsi passer d'un élève à l'autre pendant le cours. Niveau équipement fourni, nous avons utilisé un tapis de yoga et une sorte de hamac, un grand morceau de tissu accroché au plafond. Je n'ai pas eu le réflexe de prendre de photos mais vous en trouverez sur leur site, elles sont conformes à ce que j'ai pu voir sur place.

La prof est très sympa et super dynamique, Florie Ravinet, elle arrive à nous mettre en confiance même dans les moments les plus délicats, par exemple lorsqu'on doit se mettre debout sur le "hamac" ou lorsque nous devons nous accrocher la tête à l'envers. J'ai pu voir sur leur site internet qu'elle est a créatrice du concept, je dis "Bravo!"

Concernant l'activité en elle-même, elle reste quand même très différente du yoga même si certaines positions sont reprises: l'ambiance y est beaucoup plus dynamique/rapide, la partie "spirituelle" est également moins présente mais tout de même existante (le mantra "om" et quelques minutes de relaxation font partie de la séance), j'ai d'ailleurs apprécié ce deuxième point . Au niveau du ressenti, je suis un peu mitigée: on est en effet excité /flippé au moment où aucune partie de notre corps ne touche le sol et cela est bien mais je pense que cet effet est lié à l'aspect découverte. Si je faisais un deuxième cours, je ne suis pas sûre d'avoir le même ressenti. Concernant les exercices réalisés, cela ne m'a pas vraiment challengé: aucune douleur ni courbature pendant ou après la séance mais il est vrai qu' s'agissait d'un cours d'initiation.

Au niveau du prix, cela est un peu cher, le cours d'une heure est à 26 euros.

Si vous le pouvez, je vous conseille néanmoins d'essayer, c'est ludique et l'ambiance y est très sympa.

Seriez-vous tenté par une séance de fly-yoga?

mardi 7 octobre 2014

Ma première course de 10 km

Bonjour à tous,

Ce week-end j'ai effectué une course de 10 km, gros défi pour moi car je n'avais jamais couru cette distance, même en entraînement et qu'en plus cette course se déroulait à peine deux semaines après ma première course.

Niveau entraînement,  ça a été un peu la cata, car après ma première course j'ai eu des courbatures pendant plusieurs jours et que j'ai de plus eu des obligations personnelles qui m'ont pris énormément de temps. Je suis donc arrivée un peu en me disant que mon temps serait pas top mais qu'au moins, je me devais de finir la course. Autre coup dur, mon GPS ne fonctionnait plus donc j'ai un peu couru à l'aveugle sans connaître ni ma distance, ni ma vitesse.

Concernant la course à proprement parler, il s'agissait de la course de ma ville, loin du grand truc qu'était la parisienne.  Cela implique donc des points positifs et négatifs.
Pour les négatifs, au niveau du parcours lui-même, il s'agissait de deux boucles de 5 km donc une fois la première réalisée, c'était un peu lassant. Il n'y avait bien évidemment aucune animation sur le parcours. Au niveau de la fin de course,  les boissons et aliments étaient disposés sur une table, il fallait donc jouer des coudes pour obtenir un verre d'eau... Les médailles étaient réservés aux trois meilleurs et non à tous les participants.  Heureusement,  en tant que femme, j'ai tout de même eu droit à une rose rouge!
Pour les points positifs:  le tarif, qui était très abordable, et la ponctualité ! Nous sommes tous partis à 10h, pas besoin de vagues au vu du nombres de participants et ça c'était top! Pour ceux qui voulaient des consignes étaient également à disposition.

Concernant le niveau de la course,  je dois avouer que j'étais super étonnée du niveau qui m'a paru super haut! Autant après la parisienne je la prenais pour Usain Bolt (à peu de choses près ), autant là, je n'en menais pas large. Tout le monde m'a doublée même un petit papy qui devait facilement avoir 85 ans! Je pensais vraiment faire j'ai temps minable. En arrivant au ravitaillement,  à un peu moins de 5km, j'ai donc été très surprise de voir que j'étais sous la demi-heure. J'en ai profité pour boire un verre d'eau. Erreur ultime! L'eau est passée du mauvais côté et je me suis étouffée !

Au une bonne quinte de toux, je repars.  Les bénévoles qui bloquaient les rues étaient sympas et nous encourageaient.  D'autant plus qu'ils me voyaient en pleine souffrance et au bout de la file. Tout du long, je me suis quand même demandée pourquoi je m'infligeais cela!

Apres les minutes les plus longues de ma vie, enfin je vois le bout, une flèche sur le sol avec écrit "Arrivée " afin de nous indiquer le dernier tournant.  Mais que nenni ! J'arrive dans un stade où il me reste encore 300 mètres à courir. Je n'en pouvais plus. Heureusement lors de la dernière ligne droite, j'ai vu mon mari au bout qui m'attendait avec un verre d'eau: lui aussi a fait la course et a fini avant moi. Ça m'a boostée et là,  j'ai donné tout ce qui me restait. 

Suite à un run, normalement je marche le temps que mon cœur se calme, là ne pouvais même plus,  je me suis allongée par terre. Résultat de la course:  j'ai fini en moins d'une heure! J'étais parmi les plus lentes et j'ai tout de même fait un score honorable.  Fière de mon résultat et surtout heureuse d'avoir partagé cela avec mon mari, c'était vraiment sympa comme expérience.  A refaire ! Et c'est toujours les sentiments de fin de course qui me rappelle pourquoi je m'inflige cela!

Et vous, avez-vous participé à des courses dernièrement ?

mercredi 1 octobre 2014

J'ai testé Bioburger

Bonjour à tous,

L'autre jour, j'ai eu l'occasion d'aller manger chez Bioburger,  non pas que je sois devenue une adepte inconditionnelle du bio, il s'agissait d'un total hasard. Curieuse, je me demandais ce que cela pouvait donner, j'ai donc testé la formule Cheeseburger végétarien. La bonne nouvelle est que lorsqu'on prend une version végétarienne d'un menu, nous avons droit à une ristourne de 50 centimes.  Dis comme ça, cela semble relever du détail mais je trouve ça important car de façon classique, les restos ajoutent un supplément pour chaque élément en plus mais gardent le même prix lorsqu'on retire des ingrédients ! Au moins chez Bioburger,  la logique est la même à la hausse et à la baisse.

Au niveau du goût,  le burger était correct mais ne tenait pas bien: à peine pris dans les mains, il s'est effondré! En revanche, les frites étaient molles et trop huileuses. La prochaine fois, je tenterai la salade en accompagnement. Quant au Cola bio, il est effectivement meilleur pour la santé au regard de la composition mais le goût du Coca reste inimitable. Pas de version light disponible,  certainement pour éviter l'aspartame, ce qui n'est pas une mauvaise chose lorsqu'on s'interroge sur les effets probables de cette substance.

Cola bio
Pour conclure, je dis "Bioburger pourquoi pas mais en version salade". Bien évidemment,  les goûts et les couleurs ne se discutent pas, certains adoreront et d'autres détesteront.

Et vous, avez-vous testé les burgers bios ?

lundi 22 septembre 2014

Ma première course officielle!

Bonjour à tous,

Et oui, ça y est je l'ai faite! Ma première course officielle est derrière mois et franchement j'ai adoré ! Enfin pas tout, mais la terminer et en un temps honorable, ça c'était génial !

Reprenons du début:  il y a quelques mois, incitée par mes copines, je me suis inscrite à une course féminine de 6.7 km: La Parisienne. Beaucoup de personnes autour de moi me disaient que ce n'était rien, que je n'avais même pas besoin de m'entraîner, etc. Sauf que je partais de loin, très loin et qu'à mon niveau un 6.7 km représentait la même chose qu'un marathon pour un sportif: une vraie épreuve!

Avant de commencer l'entraînement, je visais un temps de 30 minutes. Après quelques entraînements,  j'ai reculé cet objectif à 45 minutes, et ça, c'était en comptant sur des progrès exponentiels ! Je me suis entraînée relativement sérieusement avec néanmoins des périodes plus calmes. J'ai rencontré différents types de problèmes mais je n'ai pas lâché !

Le jour J est enfin arrivé, l'ambiance au village était folle et plein d'activités étaient proposées.  Mais le gros point noir a été l'attente avant le départ ! 2 heures, debout! Les cuisses en prennent un coup avant même de commencer.  Heureusement que j'étais avec mes copines, sinon ça aurait été vraiment horrible. 

Après cette longue attente, mon tour arrive enfin,  j'y vais je donne tout! Un ravitaillement un prévu au troisième kilomètre. Des morceaux de banane sont distribués, l'idée est bonne sauf quand les participantes jettent les peaux par terre... Heureusement, j'ai pu les éviter !

La fatigue commence à se faire sentir mais je ne veux pas ralentir. Au sixième kilomètre, je me dis, "allez un sprint jusqu'à la fin!". Mauvaise idée...j'ai tenu 50 mètres et j'ai dû ralentir, mon cœur s'emballait ! A la fin de la course, j'étais super fière: non seulement je l'avais finie mais en plus j'ai fait un temps vraiment meilleur que les 45 minutes ciblées. Pour couronner le tout, La Parisienne apporte un soutien financier à la Fondation pour la Recherche Médicale, alors en plus de me faire plaisir,  j'ai pu indirectement aider. Double satisfaction ! Je me suis baladée toute fiérote avec ma médaille toute la matinée.

Une course officielle,  je recommencerai c'est sûr mais je pense que je viserai des courses moins populaires, à plus petite échelle car les deux heures d'attente, c'était horrible ! Même si au final mon souvenir reste toute de même positif.

Avez-vous déjà participé à une course officielle ? Cela vous tenterait?

lundi 15 septembre 2014

J'aime...

Bonjour à tous,

En ce moment l'ambiance est assez morose autour de moi, j'ai l'impression que la rentrée n'a réjoui personne. Mais je  veux rester positive, je veux savourer chaque petit instant qui fait le bonheur. Alors, aujourd'hui, j'ai décidé de faire une liste (non exhaustive ) des choses que j'aime et qui rendent ma vie plus belle.

J'aime: 
- papoter avec mes copines en mangeant japonais,
- me sentir vidée après une séance de running,
- me réveiller le matin, me rendre compte qu'on est samedi et traîner encore un peu,
- me réveiller 15 minutes plus tôt en semaine pour boire tranquillement mon café devant la télé, 
- faire des dîners de famille,
- que tout le monde vienne me raconter ses histoires personnelles,  y compris les gens que je connais à peine (je dois avoir une bonne tête ),
- faire du cocooning avec mon chéri,
- m'asseoir sur un banc dans un parc et fermer les yeux,
- découvrir de nouveaux pays, de nouvelles cultures,

Uluru

- lire des tonnes de bouquins qui me permettent soit de m'évader, soit de m'interroger,
- tester de nouvelles activités (du saut en parachute au tricot ),
- regarder plusieurs épisodes de suite de mes séries préférées
- les manucures,
- le chocolat,
- finir ce que j'ai commencé, 
- me dépasser, 
- continuer à être surprise par les comportements humains, 
- écouter le bruit des vagues,


La mer...et la piscine :-)
- qu'aujourd'hui soit le premier jour du reste de ma vie.

Toutes ces petites choses, et d'autres, font mon bonheur. Bien-sûr, ma vie n'est pas parfaite, mais je garde le bon et j'essaie de changer le reste. Il paraît que ce qui importe est le voyage et non la destination, non?

Et vous, qu'est-ce qui fait votre bonheur ?

mardi 2 septembre 2014

De l'utilité du cardiofréquencemètre

Bonjour à tous,

En ce moment, je prépare ma première course officielle, moi qui durant mes années étudiantes étais toujours celle qui se cachait durant les cours d'EPS. Allez comprendre pourquoi, en prenant de l'âge j'ai eu envie de m'y mettre. Peut-être pour me prouver que je pouvais le faire et que le temps n'avait pas d'emprise sur moi, ou tout simplement pour être fière d'un défi relevé,...je ne connais pas vraiment la raison mais en tout cas, ma première course arrive à grands pas.

J'en ai parlé à une personne habituée des courses et elle m'a conseillé un programme d'entraînement nécessitant de suivre sa fréquence cardiaque. Ni une, ni deux, j'ai fait un petit tour chez Décathlon et j'ai trouvé mon bonheur: le Geonaute 310, à 31.95 €. Étant débutante, je n'ai pas voulu investir dans l'appareil dernier cri qui aurait coûté un bras mais je voulais tout de même un appareil insensible aux interférences des autres appareils alentour, donc je pense avoir fait le bon choix: le mode de transmission codé de ce modèle m'assure qu'il fonctionnera correctement même en présence de téléphones, d'autres cardiomètres, etc.

Je l'ai donc testé ce week-end et ce que j'en ai appris m'a laissé bouche bée: l'entraînement prévoyait une demi-heure de course d'échauffement suivie de trois sessions de 6 minutes entre 80%-85% ma fréquence cardiaque maximale ("FCM" qui se calcule grosso modo en faisant 220 - son  âge ). Seulement, dès les premières minutes de course de type "échauffement", je me suis aperçue que j'étais déjà à 95% de ma "FCM"! Pour arriver à rester en dessous de 85%, je devais réduire ma vitesse habituelle d'environ 1.5km/h. Effectivement j'ai pu tenir plus longtemps et en étant beaucoup moins fatiguée mais quelle frustration!

Geonaute 310 -La montre permettant de suivre ses performances

En regardant sur internet, j'ai pu comprendre que c'est un problème de respiration: je n'expirerais pas assez pour vider tout le dioxyde de carbone de mes poumons et du coup, il n'y aurait plus de place pour l'oxygène... est-ce vraiment cela? Je ne sais pas, je vais essayer d'apprendre à mieux respirer mais ça ne m'a pas l'air aisé? Comment peut-on apprendre quelque chose qui est censé venir naturellement ?

Le cardiofréquencemètre et la montre associée

En tout cas, l'utilisation de cet appareil a été très utile pour moi car je me suis aperçue que je me fatiguais beaucoup trop en courant et qu'il fallait vraiment que je modifie mon mode de fonctionnement.

Avez-vous rencontré ce genre de problème en pratiquant un sport? Comment avez-vous pu y remédier ?


dimanche 31 août 2014

Comme un air de rentrée

Bonjour à tous,

Le mois d'août est encore là mais je sens bien que la rentrée est toute proche: le métro se remplit à nouveau, le bureau aussi. J'ai déjà échangé avec la plupart de mes connaissances la phrase: "alors ces vacances?". Plus de doute, la rentrée est bien là. Je ne mentionne pas la météo qui ne nous a jamais fait vraiment réaliser qu'on était en été...

Petite, la rentrée était pour moi une source d'excitation:les nouveaux cahiers, stylos, la nouvelle classe ("Serai-je avec mes copines?"), les nouveaux profs,...bref, une aventure! Aujourd'hui c'est un peu différent:je reprends ce que j'avais laissé quinze jours auparavant(et non plus deux mois comme lorsque j'étais étudiante ), les personnes que je croise sont globalement les mêmes, les sujets traités aussi. Pour résumer, c'est la fin de l'aventure. Je dirai même plus, je profite de cette période de transition pour faire ce que je ne prends jamais le temps de faire durant l'année:aller chez le médecin, m'occuper de la paperasse, etc. En somme que du fun!


Malgré tout, contrairement à ce qu'on pourrait croire, j'aime bien cette période de l'année:la vie reprend son cours normal, on ne ressent plus cette langueur, cette inertie liée aux vacances d'été. Et bien que cette rentrée n'apporte pas de changements particuliers pour moi, cela reste une période pendant laquelle je fais un mini-bilan. De quoi ai-je envie pour cette année (c'est bizarre de raisonner en année scolaire, non ?)? Vais-je sur le bon chemin? Vais-je me lancer dans de nouveaux projets personnels ou professionnels? Quel défi ai-je envie de relever? Une fois que tout cela sera établi, ça y est j'aurai fait ma rentrée

Avec un peu d'avance je vous souhaite une bonne rentrée à tous.

Et vous, comment appréhendez-vous la rentrée ?

mercredi 27 août 2014

"Grand-mère", vous avez dit "grand-mère"?

Bonjour à tous,

Ces derniers temps,  j'avais vraiment envie de reprendre une activité manuelle. J'étais bien tentée par la couture, mais ne sachant pas si ça allait me plaire, j'ai pensé que l'investissement dans une machine à coudre n'était pas vraiment opportun.

Afin de satisfaire cette envie qui me démangeait,  j'ai préféré opter pour une activité moins coûteuse sur le court-terme: le tricot !!! En plus ça me rappelait mon enfance: à ma demande, ma famille m'avait initiée au point mousse et au point à l'envers. Je dois bien avouer que je n'avais rien créé d'autre que des petits carrés de laine tricotés, souvent parsemés de petits trous, lorsque je laissais échapper une maille...

Alors oui, je vous entends tous déjà rigoler: "le tricot, c'est une activité de grand-mère, etc". Ceci n'est d'ailleurs plus tout à fait vrai, car ces derniers temps, de plus en plus de jeunes se découvrent un goût pour la création et le "fait-maison" retrouve ses lettres de noblesse. De plus, même si le tricot garde encore cette image vieillotte, je dois bien vous dire que je ne regarderai plus jamais une grand-mère du même œil! Quelle dextérité et concentration il faut pour cette activité! Bien sûr, j'imagine qu'au bout du centième pulls, on n'est plus autant concentré et fixé sur chacune des mailles, mais pour ma première tentative depuis une vingtaine d'années, je ne faisais pas la fiérote!


En tout cas, cette activité correspond totalement à ce que je cherchais:  elle me détend et me permet de rester assise toute une soirée. Parce qu'il faut bien avouer que c'était un de mes buts: pouvoir rester assise sur un canapé à me détendre pendant une durée supérieure à dix minutes, sans commencer à chercher d'autres activités, souvent en vain, avant de tomber dans un ennui profond.

Ce qui est certain, c'est qu'à ce jour mes ouvrages ressemblent à ceux que je réalisais étant petite fille mais je reste motivée. YouTube aidant, peut-être qu'un jour je porterai une de mes réalisations (ne serait-ce qu'un bonnet).

Et vous, quelles sont les activités qui vous détendent et vous permettent de vous déconnecter ? Avez-vous déjà tenté le tricot?

Ciné: "Les gardiens de la galaxie"

Bonjour à tous,

Pour ma dernière sortie au cinéma, je suis allée voir "Les gardiens de la galaxie ". N'ayant pas lu la bande dessinée, je ne connaissais ni les personnages, ni l'histoire mais j'étais tentée de voir un autre type de Marvel, moi, la fan des X-Men. Alors, oui, je savais avant d'y aller que tous les Marvel ne se ressemblent pas: j'adore les X-Men, je regarde facilement Iron Man, Spiderman, Thor, Captain America et j'en passe, mais j'ai déjà beaucoup plus de mal avec les Avengers.  Là, j'y suis allée sans a priori et malheureusement je me suis ennuyée....

Tout d'abord concernant l'histoire en elle-même, je n'ai pas réussi à accrocher: est-ce le film qui n'a pas réussi à bien retranscrire le livre ou le livre est-il déjà comme cela? Je ne sais pas mais l'histoire m'a laissé de marbre, je n'ai pas du tout réussi à m'attacher aux personnages.

Ensuite la durée: deux heures! Honnêtement je pense qu'il aurait été faisable et même bénéfique au film de la réduire d'une demie heure. Me concernant, ils m'ont perdue pendant 15-20 minutes pendant lesquelles j'ai complètement pensé à autre chose avant de me remettre dedans.

Enfin, mais là ça dépend vraiment des goûts: l'humour ! Le film est rempli de phases humoristiques qui ont beaucoup plu au reste des spectateurs qui étaient morts de rire dans la salle mais le type de blague m'a complètement laissé froide.


Heureusement, il y avait quand même un gros point positif: pas mal de chansons  des années 70 sont diffusées tout au long du film, je me suis même surprise en train de fredonner certaines d'entre elles en sortant du cinéma.

Conclusion: je n'ai pas accroché mais vu les réactions dans la salle, je suis apparemment en minorité !

Avez-vous vu ce film ou êtes vous tentés de le voir ? Qu'en avez-vous pensé ?

mercredi 20 août 2014

Série TV: Pretty Little Liars

Bonjour à tous,

Aujourd'hui je voulais parler d'une série, pas vraiment récente car elle en est à sa cinquième saison mais qui mérite un peu de pub car pas facilement visible à la télévision française: "Pretty Little Liars", soit littéralement en français "Jolies Petites Menteuses". J'ai découvert cette série grâce à une collègue qui était fan, j'ai testé et l'ai très vite adoptée!

L'histoire est celle de cinq amies, adolescentes. L'une d'elle, Alison, disparaît mystérieusement. Un an après sa disparition, les quatre autres filles commencent à recevoir des messages signés "A" concernant des secrets que seule Alison détenait. Il s'agit d'une série façon thriller, à la base pour adolescents, mais l'adulte que je suis a réussi à s'y accrocher très facilement. J'ai toujours envie de voir l'épisode suivant pour savoir où tout cela va mener, qui est "A"? Pourquoi envoie-t-il/elle tous ces messages menaçants? Quelle est la raison des différents meurtres (car il y en a plusieurs...)? Et ce générique! Je le garde toujours en tête pendant au moins deux heures!


Image extraite du générique


La série est basée sur les romans du même nom écrits par Sara Shepard. Je n'ai pas lu les livres mais je pense que ce genre d'intrigues se prêtent mieux au mode TV où on arrive à être captivé par l'ambiance, les enquêtes, les poursuites: j'ai peur de lire les livres trop rapidement, mais peut-être à tort.

Bien que n'étant pas dans la tranche d'âge cible, j'aime vraiment cette série à suspense où des intrigues sur des meurtres côtoient, sans que cela ne choque, des histoires d'amour d'adolescentes. La série est parfois un peu sombre, avec pas mal de scènes en forêt, de nuit mais cela est contrebalancé par un côté plus édulcoré relatant les problèmes de cœur des quatre filles en mode "je t'aime, moi non plus". 

Et vous, quelle série vous captive en ce moment? Avez-vous déjà regardé Pretty Little Liars?

Faire du sport de manière ludique - L'accrobranche

Bonjour à tous,

J'ai profité de mes dernières vacances pour tenter une nouvelle expérience:  l'accrobranche! L'accrobranche est un parcours d'aventure dans les arbres où se mêlent tyrolienne,  pont de singe et autres réjouissances.

Au début, je suis arrivée assez confiante me disant que c'était surtout pour les enfants et que ça irait sans problème. Que nenni! Pendant l'explication de l'instructeur montrant le fonction du système de sécurité (système de double raccordement dont un est toujours fermé, empêchant tout risque de chute), je commençais à avoir quelques sueurs froides...Me voyant pas très rassurée, il m'a demandé de me lâcher, suspendue juste avec mon baudrier pour me prouver sa solidité. Effectivement ça tient bien!

Après ça j'ai pu commencé les vrais parcours en commençant par le plus facile. Pas simple de se jeter dans le vide mais lorsqu'on voit des bouts de choux hauts comme trois pommes faire la même chose, on relativise....

Au fur et à mesure des jeux, j'ai vraiment commencé à prendre du plaisir, je ne pouvais plus m'arrêter! Et là où on joint l'utile à l'agréable, c'est que tous ces exercices sont hyper sportifs! Entre les lianes, les tyroliennes ascendantes, etc les bras, les épaules et le dos travaillent énormément. J'ai eu du mal à bouger le haut de mon corps pendant quelques jours à cause des courbatures. Je n'ai pas regretté une seconde d'être aller au-dessus de ma crainte du vide. Ça a vraiment été une très belle expérience!

Je n'ai pas de photos d'illustration car je n'avais pas pensé à prendre mon téléphone avec moi mais le paysage était en plus magnifique, ce qui ne gâchait rien.

Pratiquez-vous une activité qui vous permette de faire du sport de manière ludique? Avez-vous déjà tenté l'accrobranche?

mardi 12 août 2014

Coup de coeur: "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert"

Bonjour à tous,

Aujourd'hui, j'ai fini le livre de Joël Dicker, "La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert" et j'ai tout simplement adoré.

Oui, je sais, il est sorti depuis plusieurs mois mais je n'avais jamais eu l'occasion de le lire. Ça a été une très bonne surprise! Pourtant, c'est assez rare que j'arrive à accrocher à un auteur, souvent je finis me livre en me disant "je ne reprendrai plus un de ses bouquins!". Je retourne alors à mes classiques Paulo Coelho ou Ken Follett pour ne citer qu'eux.

Là, cela a été tout le contraire! Jamais je ne me suis ennuyée en me disant "quatre pages de description de paysage, ça va" ou autre "bon, il se passe quelque chose?". Ce roman est extrêmement bien construit, on est surpris à chaque chapitre, même et surtout au dernier.

Le livre raconte l'histoire d'un écrivain en quête d'inspiration qui retourne voir son mentor pour trouver un peu d'aide. Quelques temps plus tard, ce dernier est accusé d'un meurtre s'étant déroulé en 1975. Son ancien élève et ami va alors tout faire pour prouver son innocence.

Mais ce roman n'est pas seulement une enquête pour trouver un assassin, c'est aussi l'entrée dans un monde, voire plusieurs mondes: le monde de l'écrivain et de ses tourments, son angoisse de la page blanche, le monde de la serveuse d'une petite ville des États-Unis dont la vie a été remplie de désillusions, le monde de tout un chacun avec son lot de secrets et de mensonges. On peut s'identifier à tous les personnages, quels que soient leurs travers, ils sont tous très humains, et ça, c'est un vrai tour de force!

Pour résumer, si vous ne l'avez pas lu je vous conseille de courir l'acheter (il vient de sortir en format de poche en plus!) et pour les autres, je serais curieuse de savoir ce que vous en avez pensé.

Avez-vous autant aimé que moi ce livre? Avez-vous récemment découvert un auteur qui vous plaît?

mardi 29 juillet 2014

Spray démêlant l'Occitane aux huiles essentielle : le produit miracle!

Bonjour à tous,

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi le coiffage a toujours été une grande galère: ayant les cheveux secs et plein de nœuds, cela tournait vite à la séance de torture... 

Chez une amie, j'ai eu l'occasion d'essayer le spray démêlant aux 5 huiles essentielles (menthe, thym, lavande, pamplemousse et cèdre) de l'Occitane et je peux vous assurer que j'ai couru l'acheter ! Le prix est de 17 € pour 125 ml.

Après la vaporisation, les cheveux sont ultra faciles à coiffer, les cheveux sont souples et ils sentent super bon!!! Le tout sans les graisser en plus, bref je n'y ai pas cru mes yeux. Je l'utilise très fréquemment depuis. C'est vraiment un produit que je conseille à toutes les personnes pour qui le démêlage rime avec sueurs froides. 

Autre type d'utilisation (qui n'est pas l'initiale): lorsque je plaque mes cheveux en arrière, j'ai toujours des petits frisottis devant. Quelques pulvérisations de ce spray magique et le tour est joué!


Et vous,  quels sont vos produits capillaires préférés ?

mardi 22 juillet 2014

"Qu'est-ce qu'on fait ce week-end?"

Bonjour à tous,

Je ne sais pas pour vous mais les week-ends d'été j'ai beaucoup plus envie de sortir que pendant ceux d'hiver (où selon moi rien ne vaut une boisson chaude devant une série sympathique!). Mais la question qui se pose alors est : "qu'est-ce qu'on fait?" et je dois reconnaître que je suis parfois à court d'idées. J'ai tout de même essayé de trouver quelques plans sympas en fonction de la météo, parce que qui dit été ne dit pas forcément beau temps, ces derniers jours nous l'ont clairement prouvé.

1 - Par grosses chaleurs:
  • le cinéma : la séance de cinéma est certes un classique qui peut manquer d'originalité et de fantaisie mais elle n'en est pas moins une valeur sûre. Tout dépend bien-sûr de choix des films de la semaines mais lorsqu'on veut bouger de chez soi tout en restant au frais par 35°C, une bonne salle climatisée, un film, le tout saupoudré d'une dose de pop-corn est le bienvenu!
  • la piscine: alors évidemment il faut tenir compte des recommandations usuelles (pas d'expositions prolongées entre 12h et 16h, boire beaucoup d'eau, etc) mais la piscine est tout de même un super moyen de profiter du monde extérieur par grosse chaleur sans trop en souffrir. Le risque: la surpopulation qui peut rapidement faire tourner un moment de détente en petite crise de nerfs...

2 - Par beau temps:
  • une petite séance de sport en plein air: parce que ça fait du bien au physique et au mental, cette activité est certainement celle que je privilégierai le plus. De plus, elle peut s'accommoder avec toutes les bourses: une séance de footing, de rollers, d'aviron, etc. Il existe aussi des bases nautiques en Île-de-France (à Cergy, Créteil, etc) où on peut faire du kayak, de la voile,... j'espère pouvoir en tester une cet été. Et pour les chanceux qui habitent près de la mer, le choix est encore plus complet.
  • un parc d'attractions: quitter le quotidien pour un monde de jeux et d'aventures, ne serait-ce que pour la journée, ça fait du bien aux petits et grands! Il existe pas mal de parcs de ce genre en Île-de-France comme Disneyland Paris, le Parc Astérix (vous pouvez d'ailleurs retrouver ici mon avis sur le Parc Astérix de nuit), la Mer de Sable, etc. Ces parcs sont pour la plupart facilement accessibles en transport en RER (et navette spéciale parc pour certains). Je suis beaucoup moins bien informée sur le sujet concernant la province.
  • une balade dans un parc/bois: et oui, tout simplement une balade..."pour quoi faire?", "pour voir quoi?", "pour aller où?". Justement, une balade n'a comme seul but de regarder le paysage, profiter des alentours sans but précis, redécouvrir la nature qu'on a tendance à ignorer, le tout sans regarder sa montre. Là encore pour les idées de lieux, je vais plutôt m'adresser aux Franciliens car je connais très mal la province: le bois de Boulogne, de Vincennes, le Jardin des Tuileries, le Jardin des Plantes, la Coulée Verte,...bref Paris est pleine de possibilités!
Petite balade dominicale au Bois de Vincennes

  • un pique-nique: pour ceux qui ont une faiblesse pour la bonne chère, un pique-nique peut être une excellente idée à condition de s'y être un minimum préparé ("euh...avec quoi on mange la salade? Personne n'a pensé aux fourchettes ?"). Un petit topo avant départ de qui prépare et s'occupe de quoi peut permettre de passer une très bonne soirée/journée à moindre frais tout en profitant des plaisirs extérieurs.
  • le cinéma en plein air: l'option cinéma revient ici aussi mais cette fois en mode plein air pour profiter du beau temps. Alors effectivement, on ne pourra pas y voir les dernières sorties mais si l'un de nos films préférés est prévu cela peut devenir un moment culte. Je n'ai pas encore eu l'occasion de tester mais j'espère pouvoir le faire rapidement. Plusieurs cinémas de plein air proposent des films à Paris pendant la période estivale, la plupart gratuitement: la mairie du XIème (jusqu'au 29 août 2014), la mairie du XIIIème (les 26 juillet, 2 et 7 août 2014), le festival de la Villette (jusqu'au 24 août 2014, 7€ le transat), le Summer Comedy Club - station Quai de la Gare (tous les lundis jusqu'au 1er septembre 2014), etc.
  • Une terrasse: quoi de meilleur qu'une bonne boisson fraîche par une journée ensoleillée? Pour quelques euros, il est possible de se prélasser au soleil avec un jus/cocktail ou une bouteille d'eau pour se désaltérer et rester hydraté. Les quais de Seine à Paris, côté XIIIème arrondissement, offrent des bars éphémères durant l'été mais n'importe quelle terrasse bien placée fait très bien l'affaire.
Cocktail sans alcool en terrasse
  • une visite au zoo: lorsqu'on ne supporte pas de rester inactif, le zoo peut être une bonne option. On "fait" quelque chose vu qu'on visite le parc et qu'on apprend des choses sur les animaux de façon ludique mais en même temps on profite du beau temps. A Paris, on peut aller à la Ménagerie du Jardin des Plantes par exemple. Pour ma part, j'ai bien envie de tester le zoo de Vincennes tant décrié depuis sa réouverture. J'en vous en parlerai le cas échéant. En Île-de-France, celui de Thoiry est assez fameux mais on peut aussi en trouver un peu partout en France.

3 - Par temps orageux:
  • le cinéma: et oui, le cinéma ça marche par tous les temps :-). En cas de pluie, on se met vite à l'abri devant le film du moment et le tour est joué. J'aime tellement le cinéma qu'il m'est arrivé par deux fois d'y passer la nuit (je raconte ma dernière expérience ici).
  • un musée/une expo: l'avantage des musées/expos, c'est qu'il y en a pour tous les goûts. On peut trouver des expositions sur Star Wars, sur les peintres de la Renaissance ou encore sur l'Orient Express. Il est vrai que je suis d'autant mieux lotie car j'ai accès rapidement à la multitude d'expositions parisiennes mais les villes de province ne sont pas en reste (le Louvre Lens, le musée Regards de Provence à Marseille, le Palais des Beaux Arts de Lille pour ne citer qu'eux).
  • une activité sportive d'intérieur: parce que le mauvais temps peut aussi permettre de se maintenir en forme! Que ce soit des cours de zumba, de gym suédoise, de danse de salon ou tout simplement une salle de sport, une activité sportive permet de garder le moral même par mauvais temps, grâce à la libération d'endorphines. Le yoga est aussi une possibilité que j'ai testée récemment, vous pouvez retrouver ici mon avis sur cette activité.
Et vous, quels sont vos plans préférés pour les week-ends d'été?

jeudi 17 juillet 2014

J'ai testé: le yoga

Bonjour à tous,

Le yoga, on en entend parler de partout! Cette activité agirait de façon bénéfique aussi bien sur la corps que sur l'esprit. Ayant tendance à avoir des maux de dos, j'ai voulu tester en me disant que le prix dépensé pour le cours sera toujours moins cher qu'une séance chez l'ostéopathe : -)! Pour le côté "paix de l'esprit", j'étais plus sceptique...

J'ai pris une carte de plusieurs cours ce qui m'a permis d'essayer deux types de yoga différents qui correspondaient avec mes horaires. Le Vinyasa yoga et le Hatha yoga.

Étant débutante, j'ai préféré le Hatha Yoga, un peu plus lent: les positions sont maintenues pendant plusieurs respirations ce qui permet de pouvoir les effectuer correctement tout en gardant en tête qu'il faut respirer de façon longue et profonde. Ça paraît facile au premier abord mais continuer de bien respirer tout en effectuant correctement les positions n'est pas une mince affaire!

Mon corps a rapidement senti les bienfaits ! Même en arrivant un peu bloquée du cou, du dos ou des épaules, à la fin de la séance, je me sens BIEN ! J'ai gagné un peu en muscle et en souplesse assez rapidement également. Quelle fierté de réussir une position qui nous a fait galérer des semaines !

Concernant la côté spirituel, j'ai eu un peu plus de mal, surtout pendant la répétition des mantras: j'avais juste envie de me marrer (on reste tous de grands enfants). Finalement, je me suis tout de même laisser prendre au jeu et je dois reconnaître que cela fait du bien. La séance de relaxation à la fin, la concentration sur notre respiration, la récitation des mantras, toutes ces choses m'ont finalement permis d'oublier quelques instants le quotidien et de me recentrer sur moi-même. Après coup, je pense que cette partie est aussi importante que la partie physique pour la détente et la sensation de bien-être finale.

Même si ça peut paraître évident, je tiens tout de même à préciser que tout dépend du club auquel on est inscrit et du prof. Il y a quelques années, j'avais essayé ailleurs et je n'avais pas du tout aimé: la salle était bondée, la prof ne s'intéressait pas du tout aux élèves, etc. Dans le centre où je vais actuellement,  les cours sont en comité réduit et les profs et la responsable de la salle connaissent votre nom! Et ça, ça change beaucoup l'état l'esprit de la séance!

Seul bémol, et cela est valable pour la plupart des centres parisiens:  le coût ! Honnêtement si le carnet de cours ne m'avait pas été offert par mon entourage, je ne suis pas sûre que j'y serais aller. Il existe des vidéos ou des applications permettant de faire du yoga à moindre frais mais pour un débutant,  c'est le lumbago assuré je pense :-( : on peut facilement louper une position et se faire très mal.

En tout cas, si l'occasion se présente,  n'hésitez pas à tester et si vous êtes comme moi, il vous fera quelques séances pour vraiment commencer à apprécier l'activité.

Avez vous déjà testé le yoga? Sinon, cela vous tente? Quel type d'activité vous détend?

dimanche 13 juillet 2014

Les vernis Kiko - une bonne affaire

Bonjour à tous, ou plutôt à toutes au vu du sujet de cette lettre!

Aujourd'hui, je vous parle de vernis. Je trouve qu'il est assez compliqué de trouver des vernis de bonne qualité, avec une bonne tenue, ne contenant pas certains produits mauvais pour la santé souvent présents dans les vernis (formol, toluène, etc), le tout avec un prix correct. Kiko allie toutes ses qualités!

J'ai reçu en cadeau du maquillage Kiko, je n'avais jamais essayé cette marque et parmi les différents produits, il y avait un flacon de vernis. Je l'ai testé rapidement (j'adore les vernis!) et j'ai été assez étonnée par:

  • la facilité de pose, le pinceau est top,
  • la durée, il tient plusieurs jours sans accro et ça malgré la vaisselle :-)
J'ai cherché un magasin pour m'en acheter d'autres. Les prix sont tout doux, et ça, ça fait plaisir aussi! J'ai testé le 3 en 1 Shine qui sert de base, de top coat et de fortifiant. L'idée de combiner la base et le top coat est une très bonne idée permettant de ne pas multiplier les flacons inutiles et, à ce stade, a l'air efficace. Le prix est de 3.5 €.



Au niveau des vernis colorés, le prix est encore plus abordable, à 2.5 €. Le choix est assez varié, du classique au plus voyant.



Je ne suis pas une adepte de tous leurs produits, mais à mon sens,leurs vernis valent vraiment le détour!

Avez-vous déjà essayé cette marque de vernis? En recommanderiez-vous d'autres?

samedi 12 juillet 2014

L'auteur qui a changé ma vie: Laurent Gounelle

Bonjour à tous,

Aujourd'hui je vais parler d'un auteur dont le premier livre a changé ma vie, ou du moins ma vision du monde.

Il y a quelques années, j'étais à l'aéroport en attendant mon avion et pour tuer le temps, je me ballade dans le Relay le plus proche, regardant un peu tous les livres. De façon tout à fait fortuite, je tombe sur le livre "L'homme qui voulait être heureux" de Laurent Gounelle. 

Ce livre raconte l'histoire d'un homme qui ne manque de rien mais qui pourtant n'est pas heureux. Lors d'un voyage à Bali, il va rencontrer un guérisseur qui, par le biais de diverses expériences va lui apprendre énormément sur lui-même, sur les autres et sur le pouvoir des croyances, de notre vision du monde. Je ne vous en dis pas plus mais en gros, il illustre parfaitement ce que l'on sait  depuis longtemps sans pour autant toujours en saisir les subtilités:
1 - la vie est une question de choix ; 
2 - il faut pouvoir se mettre à la place des autres pour comprendre leurs actes, même les plus stupides.


Pour ce faire, il utilise la PNL. La PNL? Qu'est-ce que c'est que ce truc? Alors je ne suis pas du tout une experte mais après avoir lu ce livre, je me suis un peu renseignée sur internet et j'ai même acheté un livre d'introduction à la PNL. L'acronyme signifie Programmation neuro-linguistique. En gros, de ce que j'ai compris (le sujet n'est aucunement ma spécialité, je vais peut-être faire des raccourcis grossiers), c'est de la psychologie appliquée concernant les domaines de la communication et du changement. Il existe plusieurs présupposés à la PNL, je ne vous en cite que trois  que je trouve très intéressants, si vous étés intéressés, il existe pas mal de sites (en commençant par le bon vieux Wikipédia ) et livres sur le sujet : 
1 - Derrière chaque comportement, il y a une intention positive:  en gros une personne agit d'une certaine façon car à ce moment donné et suivant son expérience personnelle, c'est ce qui lui semble être le meilleur choix ;
2 - Il n'y a pas d'échec mais que du retour d'expérience: si quelque chose ne se déroule pas comme attendu, il ne faut pas le prendre négativement mais plutôt comme une expérience riche d'informations ;
3 - Toute personne a en elle les ressources nécessaires pour atteindre son objectif:  seule la vision de nos capacités nous limite.


Ce livre est d'autant plus intéressant qu'il nous explique des concepts psychologiques par le biais d'une histoire, d'un roman, ce qui rend le tout très ludique. Chose très rare, je l'ai lu deux fois!

J'ai tellement aimé ce livre que dès que l'auteur en a sorti un deuxième "Les D.ieux voyagent toujours incognito ", j'ai couru l'acheter. Je dois bien avouer que j'ai été déçue. Bien que l'histoire du roman soit différente du premier livre, les conclusions qu'on en tire sont en revanche un peu les mêmes.

J'ai tout de même continué en lisant le troisième livre de l'auteur, "Le philosophe qui n'était pas sage". Pour le coup, ce livre est un peu plus différent car, toujours sous forme de roman, il s'agit d'une critique de notre société de consommation : elle nous créerait des besoins inutiles et nous éloignerait de ce qui est réellement important dans la vie. Là encore, j'ai été moins fan. Peut-être tout simplement parce que je l'aime bien cette société de consommation :-)


Je vous conseille vivement de lire un des livres de cet auteur. Même si, vous l'aurez compris, mon préféré est le premier, je pense que selon les sensibilité de chacun, on peut être touché par les trois. "L'homme qui voulait être heureux" est tombé à pic pour moi.

Et pour terminer cette lettre, je n'ai que trois mots à dire: merci Laurent Gounelle !

Avez-vous déjà lu un livre qui vous ait ému / changé / touché?